Archives

Un DEC bilingue à Garneau?

En février dernier, des officiers syndicaux du Saint-Lawrence Campus Teacher's Union informaient le SPCFXG d’un projet de DEC bilingue en Sciences humaines, projet porté conjointement par les directions et des professeur-e-s des deux institutions.

Nous avons alors multiplié les démarches auprès de la Direction des études du Cégep Garneau et du Comité de programme de Sciences humaines pour en savoir plus. Ces démarches sont longtemps restées sans réponses. Nous avons donc dû exercer plus de pression pour que les langues se délient.

Cette semaine, des officiers du SPCFXG ont donc été admis à une rencontre du Comité de programme de Sciences humaines et ils ont pu recevoir des informations des professeur-e-s engagés dans les travaux. Ils y ont appris notamment que la première année du DEC se déroulerait dans les locaux de Garneau (mais avec certains cours donnés par des professeur-e-s de St-Lawrence) et que la deuxième se déroulerait à St-Lawrence (mais avec des cours donnés par des professeur-e-s de Garneau). Le projet serait mis en branle pour un premier groupe dès l’automne 2017.

Le dossier du DEC bilingue a aussi été abordé en Comité des relations du travail. Depuis février, l’équipe de professeur-e-s qui siège à ce comité tente d’obtenir des informations à ce sujet de multiples manières : demandes explicites en CRT, suivi de courriels au début du mois de mars et relance courriel et téléphonique à la fin du mois de mars. Finalement, l’équipe de professeur-e-s a obtenu une réponse des collègues de la Directrice adjointe, responsable du programme de Sciences humaines, lors du dernier CRT, le 11 avril dernier. Malgré le dépôt de documents que nous avons obtenus indirectement (échéancier d’implantation du DEC bilingue, grille de cours), les représentant-e-s de la Direction des études maintiennent que le projet n’est que dans ses balbutiements.

C’est toutefois surtout en Commission des études que le point a été abordé de front. Il faut dire que ce projet ne figurait aucunement au plan de travail de la commission et que la Directrice des études avait même proposé d’annuler la séance prévue le 9 mars dernier sous prétexte qu’il n’y avait pas de dossiers majeurs en vue!

Pour la petite histoire, le 11 mars, une rencontre avait lieu entre des cadres et des professeur-e-s des deux institutions et on y regardait des grilles de cours… Au même moment, dans le cadre d’une rencontre sur les ententes préalables, les représentant-e-s syndicaux questionnaient la partie patronale à ce sujet et cette dernière affirmait  ne pas savoir de quoi nos représentant-e-s parlaient.

Une proposition de blâme, ayant pour effet de dénoncer le manque de transparence de la Direction des études dans ce dossier, a donc été adoptée à la majorité à la séance de la Commission des études du 13 avril dernier.

Lors de l’assemblée générale du 14 avril dernier, les membres ont pu discuter des enjeux de ce projet. Pour leur part, les officier-e-s du SPCFXG ont affirmé qu’ils adoptaient une posture de neutralité à l’égard de celui-ci. Ils ont également déploré la façon dont ce projet a été lancé et ils énoncé les différents problèmes qui devront être résolus si ce projet va de l'avant. On n’a qu’à penser à toutes les contorsions qu’un tel projet exigera autant sur le plan légal (respect des devis de Garneau et St-Lawrence, etc.), sur le plan pédagogique (PIÉA, RDÉA, etc.) que des relations du travail (paie, ancienneté, bureaux, stationnement, etc.).

Les membres ont finalement adopté en assemblée une proposition visant à lancer l’appel de candidature pour la formation du comité qui poursuivra les travaux de réflexion sur ce projet. On nous objectera que cette nomination est bien tardive et que l’article 2-2.08 de la convention aurait sans doute dû s’appliquer bien avant. C’est ce que d’autres instances auront à déterminer…

Il est à noter que des départements ont sollicité par écrit l’accompagnement du SPCFXG dans le développement d’un projet qui, à leurs yeux, aura des impacts sur leur tâche, mais sur lequel ils se sentent jusqu’ici bien peu consultés.

Le SPCFXG est préoccupé par le manque de transparence qui a prévalu jusqu’à maintenant et les délais (l'implantation serait prévue pour l'automne 2017) qui lui semblent de moins en moins réalistes si on veut implanter ce programme de manière adéquate. Soyez assurés que le SPCFXG suivra de près de ce dossier et vous tiendra informés.



Voici la motion de blâme adoptée à la majorité lors de la Commission des études du 13 avril dernier :

« Considérant que, selon le règlement de la Commission des études du Cégep Garneau, cette dernière « a pour fonction de conseiller le Conseil sur toute question concernant les programmes d'études dispensés par le Cégep et l'évaluation des apprentissages »;

Considérant que, selon ce même règlement, elle « doit donner au Conseil son avis sur toute question qu'il lui soumet dans les matières de sa compétence », dont  « les projets de programmes d'études du Cégep, incluant les grilles de cours »;

Considérant que, toujours selon ce même règlement, « La Commission des études a aussi pour fonction de conseiller le directeur des études sur toute question susceptible de maintenir, d’améliorer et de développer la vie pédagogique du Cégep »;

Considérant que, les diverses versions du plan de travail de la Commission des études pour l’année 2015-2017 ne prévoient pas de discussions sur un projet de DEC bilingue;

Considérant que, selon la Politique relative à l’emploi et à la qualité du français du collège « Le français est la langue d’enseignement au Cégep. À moins que les circonstances ne le justifient, tous les cours et autres activités d’enseignement ou d’apprentissage sont dispensés en français, à l’exception des cours de langue seconde ou de langues étrangères. » et que le fait de créer un DEC bilingue en Sciences humaines appelle donc une réflexion importante qui ne saurait faire l’économie de discussions en Commission des études;

Considérant que, selon un document coécrit par JoAnne Arsenault (adjointe à la Direction des études du Cégep Garneau) et Gordon Brown (cadre du Cégep St-Lawrence) et remis à certains professeurs lors d’une réunion sur le DEC bilingue tenue le 11 mars dernier, des cadres de la Direction des études participent à des réunions de travail avec des cadres du Cégep St-Lawrence depuis le mois de février 2016 et que l’échéancier de ce groupe de travail ne prévoit pas de présentation à la Commission des études;

Considérant que la Directrice des études a proposé d’annuler la séance de la Commission des études prévue au plan de travail  pour le 9 mars 2016 sous le prétexte qu’il n’y avait pas d’enjeu rendant cette séance nécessaire;

Considérant que les professeurs de la Commission des études ont exprimé, lors de la première séance de l’année 2015-2016 tenue le 9 septembre dernier, le souhait d’être informés le plus tôt possible des dossiers à présenter en Commission des études de manière à pouvoir exercer pleinement leurs fonctions;

Il est proposé que la Commission des études dénonce le manque de transparence dont la Direction des études a fait preuve dans le dossier du DEC bilingue en Sciences humaines et qu’elle somme la Direction des études de respecter les fonctions et les prérogatives de la Commission des études. »

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.