Archives

Consultation sur la libération d'un bloc horaire

Le 15 février dernier, le Service des ressources à l’enseignement (SRE) lançait une consultation auprès des coordinations départementales concernant la libération éventuelle d’un bloc horaire d’une heure par semaine pour tous, professeurs et étudiants. Cette consultation fait suite à une proposition adoptée le 20 janvier dernier en commission des études à l’occasion de la réception du rapport du Sous-comité d’analyse de la demande de libération d’un bloc horaire. Ce sous-comité avait été créé par la Commission des études en février 2009 pour analyser une demande émanant de la Commission de vie étudiante.

Vous n’êtes pas sans savoir que la question de la libération d’un bloc horaire pour tous revient régulièrement sur le tapis dans notre collège. En fait, il s’agit d’une revendication portée par l’Association étudiante et le Syndicat des professeur-e-s depuis de nombreuses années : la libération d’un bloc horaire pour tous permettrait à ces deux associations de tenir leurs assemblées générales à un moment de la semaine où tous leurs membres pourraient y participer. Mais, de manière plus générale, la libération d’un tel bloc horaire permettrait aux différents groupes du collège de se réunir plus facilement et d’organiser des activités destinées à l’ensemble de la communauté collégiale. Bref, une telle mesure permettrait enfin d’avoir la possibilité de créer quelque chose comme une vie démocratique dans notre collège, lequel, à l’image de notre société, souffre d’un grave déficit sur ce plan.

L’hypothèse soumise à la consultation consisterait à libérer un bloc horaire commun d’une heure par semaine pour tous, soit le lundi de 14 h 00 à 15 h 00, tout en préservant les autres blocs horaire déjà libérés pour certaines activités départementales ou de programmes. Étant donné le taux d’occupation élevé de nos locaux, il s’agirait, semble-t-il, de la seule hypothèse vraiment envisageable. Signalons toutefois que l’étude de faisabilité a été réalisée sans tenir compte des locaux actuellement disponibles au Pavillon Bellevue et de ceux qui seront disponibles à partir de l’automne prochain dans le nouveau pavillon de soins infirmiers.

Bien entendu, deux arguments ne manqueront pas d’être invoqués pour faire obstacle à cette proposition : d’abord, certains seront dérangés par le fait qu’un nombre un peu plus élevé de cours devraient se terminer à 18 h 00, et d’autres souligneront qu’en une heure, il n’est pas possible d’organiser des activités vraiment significatives. Mais sont-ce là des raisons suffisantes pour refuser la possibilité qui nous est enfin offerte de créer une vie démocratique dans ce collège ? N’est-ce pas plutôt l’occasion de mettre le pied dans la porte avant qu’elle ne se referme ? N’oublions pas que, dès l’an prochain, il y aura de nouveaux locaux disponibles qui n’ont pas été pris en compte dans le calcul qui sous-tend l’hypothèse actuellement proposée.

Le SRE attend les retours de consultation pour le 8 mars. Vos coordinations départementales devraient donc, si ce n’est déjà fait, solliciter vos avis sur la question. Quant au Syndicat des professeur-e-s, il aurait bien aimé prendre une part plus active dans la consultation en cours, mais celle-ci a été lancée sans que le syndicat n’en soit avisé au préalable comme le prévoit la clause 2-2.09 de la convention collective (« Le Collège informe préalablement le Syndicat de toute consultation des enseignantes et enseignants qu’il entend faire ou à laquelle il participe [nous soulignons]. »). Voilà donc une autre clause relative à la reconnaissance syndicale que le syndicat devra s’efforcer de faire respecter par les moyens qui s’imposent, tout comme la clause 2-2.08 concernant la nomination des représentants des professeurs sur les comités créés par le collège (voir l'article de la semaine dernière sur ce sujet).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.