Archives

Garneau : l'un des seuls collèges sans bloc horaire libre de cours

Après enquête auprès des 46 syndicats de professeurs de cégep affiliés à la FNEEQ, le SPCFXG est en mesure d’affirmer que le Collège François-Xavier-Garneau fait figure d’exception en n’offrant pas à ses étudiants et professeurs un bloc horaire commun libre de cours. En effet, les données recueillies permettent d’affirmer que, des 46 institutions collégiales assujetties à la Convention collective FNEEQ-CSN 2010-2015, 34 mettent un tel bloc horaire à la disposition de leurs étudiants et professeurs ; dans la très grande majorité des cas, ce bloc horaire est d’une durée de deux ou trois périodes. Des 12 autres institutions visées par l’enquête, 5 (dont Garneau) ne mettent aucun bloc horaire de ce genre à la disposition de leur communauté ; quant aux 7 institutions restantes, nous n’avons pas encore obtenu de données à leur sujet. Vous pouvez consulter les résultats complets de notre enquête en cliquant ici.

Les démarches du SPCFXG en vue d’obtenir ce qui représente un acquis de longue date pour la plupart de nos collègues du réseau se poursuivront cette année en concertation avec l’Association étudiante. Rappelons que la mise sur pied d’un bloc horaire libre de cours pour tous est une exigence de notre convention collective (clause 3-2.07), exigence que les collèges doivent respecter « dans la mesure du possible ». Or, en janvier dernier, des analyses effectuées par le Service des ressources à l’enseignement (SRE) permettaient d’établir la mesure dans laquelle une telle chose est possible à Garneau, d’où la résolution adoptée le 19 avril par l’Assemblée générale :

CONSIDÉRANT que l’absence de bloc horaire libre de cours pour tous constitue un obstacle majeur à la vie associative des étudiant-e-s et des professeur-e-s ;

CONSIDÉRANT que la clause 3-2.07 de la convention collective stipule que, « dans la mesure du possible », le collège doit prévoir « trois (3) périodes consécutives libres de cours pour permettre des réunions des enseignantes et enseignants » ;

CONSIDÉRANT que le Service des ressources à l’enseignement reconnaît qu’il est possible de libérer au moins une période de cours d’une heure pour tous les étudiant-e-s et tous les professeur-e-s ;

IL EST PROPOSÉ que l’Assemblée générale du SPCFXG se prononce en faveur de toute disposition qui permettrait la mise sur pied d’un bloc horaire libre de cours pour tous les étudiant-e-s et tous les professeur-e-s et qu’elle invite ses membres à faire valoir la même position dans leurs départements et dans les autres instances du collège auxquelles ils participent.

Par ailleurs, mentionnons que le dossier continue de cheminer en commission des études. En effet, le 14 septembre, la Commission des études a procédé à la formation d’un nouveau sous-comité chargé d’analyser la demande de libération d’un bloc horaire. Celui-ci réunira deux cadres du SRE (Lyson Chabot et Denis Patterson), un membre de la Commission de vie étudiante (Carol Gilbert), deux étudiants, un représentant du personnel de soutien (Maxime Laliberté) et une représentante des professeurs (Maryse Arseneau, vice-présidente aux affaires pédagogiques du SPCFXG). Le sous-comité sera chargé d’effectuer de nouvelles analyses et de préparer une nouvelle consultation du milieu sur la question.

Articles précédents sur le même sujet :
- « Libération d'un bloc horaire commun : position de l'Assemblée générale » (29 avril 2011) ;
« Consultation sur la libération d'un bloc horaire » (25 février 2011).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.