Archives

Un bloc horaire libre de cours dès l'automne prochain

Le 18 avril, la Commission des études a accueilli favorablement la recommandation du Service des ressources à l’enseignement (SRE) à l’effet d’implanter un bloc horaire libre de cours d’une durée de deux heures le jeudi, de 11 h 00 à 13 h 00. Cette recommandation avait d’abord été présentée en CRT le 13 avril. Dans un communiqué publié hier, la direction des études a confirmé que le bloc horaire libre de cours sera implanté dès l’automne prochain.

Par cette décision, le Collège répond à une demande historique du Syndicat des professeur-e-s et de l’Association étudiante. « Historique » parce que, de mémoire d’homme, la première demande du genre remonterait au moins à 1987… 25 ans plus tard, donc, nous devenons un collège « normal », un collège où, comme dans la très grande majorité des collèges du Québec, les étudiants et les professeurs pourront participer sans entraves à leur vie associative et à des activités destinées à l’ensemble des étudiants et des professeurs.

Depuis au moins 15 ans, le Collège soutenait que l’implantation d’un bloc horaire libre de cours était impossible ou, au mieux, très difficile à envisager compte tenu du taux d’occupation élevé des locaux. Or, tout récemment, des représentations du Syndicat des professeur-e-s ont convaincu le SRE de procéder à de nouvelles analyses, lesquelles ont été effectuées selon une perspective qui n’avait jamais été envisagée jusqu’ici. Ces nouvelles analyses ont finalement permis d’établir qu’il est possible d’implanter un bloc horaire libre de cours de deux heures. Maintenant qu’il reconnaît la faisabilité de la chose, le Collège aurait difficilement pu refuser d’aller de l’avant puisque la convention collective des professeurs stipule que, « dans la mesure du possible », le Collège doit prévoir un bloc horaire libre de cours pour permettre la tenue des assemblées syndicales (3-2.07).

Cela dit, comme le soulignait la direction dans son communiqué d’hier, « il est important de noter que ce bloc ne se substitue ni aux périodes d’encadrement ni aux périodes déjà prévues par des départements pour la tenue de réunions départementales ou de réunions de comité de programme ».

Vous pouvez consulter le rapport produit par le SRE en cliquant ici.

Articles précédents sur le même sujet :
« Libération d’un bloc horaire commun de deux heures : c’est possible, dit le SRE » (13 avril 2012) ;
« Garneau : l’un des seuls collèges sans bloc horaire libre de cours » (16 septembre 2011) ;
« Libération d’un bloc horaire commun : position de l’Assemblée générale » (29 avril 2011) ;
« Consultation sur la libération d’un bloc horaire » (25 février 2011).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.