Archives

Le point sur les compressions budgétaires

Jeudi dernier, le 18 août, la direction rencontrait les employés du collège à l’auditorium pour faire le point sur les compressions budgétaires annoncées au printemps. Rappelons qu’à la demande du Ministère de l’éducation, ces compressions toucheront le budget de fonctionnement du collège (indépendant du budget des investissements) et n’affecteront pas la masse salariale des professeurs, dont l’enveloppe est fermée parce que conventionnée.

La directrice générale, Mme Denise Trudeau, a ouvert la présentation en rappelant les événements ayant conduit à ces compressions et en faisant connaître les principes qui ont guidé l’équipe de direction dans les choix budgétaires qu’elle a dû faire. « Il n’est pas question de faire plus avec moins », nous a assuré la directrice générale. Elle a souligné que ce n’est que le 28 avril dernier, alors que la préparation de l’exercice budgétaire 2011-2012 était déjà très avancée, que le Ministère a informé les collèges de sa décision de procéder dès cette année à des coupures de l’ordre de 31,5 millions $ dans le réseau collégial, décision qui s’inscrit dans le cadre de la démarche gouvernementale visant à parvenir à l’équilibre budgétaire dès 2013-2014 ; en ce sens, il faut comprendre ces coupures comme un contrecoup de la crise financière de 2008. Suite à des discussions entre la Fédération des cégeps et le Ministère, ces compressions ont toutefois été ramenées à 15,3 millions $.

Prenant ensuite le relais, Mme Nicole Bilodeau, directrice des ressources matérielles et financières, a brossé un portrait clair et synthétique de la situation financière du collège et de l’effort budgétaire à effectuer pour l’année scolaire 2011-2012. Des 15,3 millions $ de compressions exigées par le Ministère, la part qui nous revient s’élève à 408 000 $, à quoi on doit ajouter un montant de 52 000 $ découlant de l’application de la loi 100 (qui définissait déjà certaines cibles de réduction budgétaire pour les ministères et les organismes publics et parapublics en lien avec l’atteinte de l’équilibre budgétaire souhaitée pour 2013-2014). Le montant total des compressions imposées par le Ministère à notre collège pour l’année 2011-2012 s’élève donc à 460 000 $, sans compter que les sommes qui nous seront par ailleurs allouées ne seront pas indexées. Un peu plus de la moitié de ces compressions (250 000 $) seront effectuées au niveau de la masse salariale du personnel non enseignant, notamment, comme l’a expliqué le directeur des ressources humaines, en limitant le temps supplémentaire et les remplacements. Prenez note que le fichier PowerPoint ayant servi à la présentation de jeudi a été rendu disponible sur la page d’accueil du site Web de la Direction des communications et des affaires corporatives.

En terminant, signalons que la direction s’attend à ce que le Ministère impose d’autres compressions au cours des deux prochaines années (2012-2013 et 2013-2014), mais les intentions réelles du Ministère à cet égard demeurent toujours inconnues. Afin de pouvoir mieux faire face à une telle éventualité, le collège a choisi de se garder une marge de manœuvre en touchant le moins possible au solde budgétaire actuel, estimé à 500 000 $ au 30 juin 2011. La direction s’est engagée à tenir le personnel du collège au courant de l’évolution du dossier.

Articles précédents sur le même sujet :
« Compressions budgétaires à Garneau : suite du dossier » (10 juin 2011) ;
« Coquetel pour souligner la signature des conventions collectives » (13 mai 2011) ;
« Compressions budgétaires dans les cégeps et les commissions scolaires » (6 mai 2011).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.