Archives

Processus d'évaluation - Hiver 2011

En début de semaine, les coordonnatrices et coordonnateurs recevaient par courrier interne une note de service du directeur des ressources humaines les informant du lancement du processus d’évaluation du personnel enseignant pour la session d’hiver 2011. On pouvait entre autres y lire ceci :

Comme vous le savez, la Politique d’évaluation du personnel enseignant de l’enseignement régulier et son processus font actuellement l’objet d’une révision. D’ici là [sic], nous poursuivons les évaluations sur la base des modalités actuellement applicables. Si certains [sic] professeur-e-s désirent reporter leur évaluation, ils peuvent le faire individuellement en transmettant leur demande de report à mon attention à egaboury@cegep-fxg.qc.ca, en y précisant le motif. Je ferai alors le suivi nécessaire avec la même ouverture qu’à la dernière session.

Bien que la politique d’évaluation soit actuellement en révision, la position syndicale demeure la même : une demande émanant de l’Assemblée générale à l’effet que l’évaluation soit suspendue le temps que la politique et son processus soient révisés est toujours sur la table. Cette demande apparaît d’autant plus légitime que, lors de la dernière révision de la politique, son application avait été suspendue. Dans ce contexte, nous croyons que tout professeur qui en fait la demande devrait se voir soustrait du processus sans avoir à se justifier, et ce, tant que la révision ne sera pas terminée.

La session dernière, les professeurs des départements qui avaient voté des résolutions à l’effet de ne pas participer au processus d’évaluation n’ont pas été évalués. Pour leur part, les professeurs qui avaient demandé le report de leur évaluation sur une base individuelle et en invoquant des motifs personnels n’ont pas non plus été évalués ; par contre, ceux qui ont fait une telle demande en n’invoquant aucun motif ou en invoquant des motifs d’ordre collectif (par ex. : « par solidarité syndicale ») ont été évalués.

Dans ce dossier comme dans certains autres, l’exécutif déplore le fait que la direction des ressources humaines semble chercher à faire fi des positions de groupe, qu’elles émanent de l’Assemblée générale ou des assemblées départementales, préférant avoir affaire à des individus isolés plutôt qu’à des individus qui, après discussion entre eux, prennent position de manière collective sur les questions qui touchent directement leur enseignement. En refusant pour une troisième session d’affilée d’accéder à la demande collective des professeurs à l’effet de suspendre le processus d’évaluation, la direction des ressources humaines manque malheureusement une belle occasion d’établir des rapports plus harmonieux avec le corps professoral.

Les membres de l'exécutif

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.