Archives

La CÉ recommande l'adoption du programme de développement professionnel

Le 6 mars dernier, la Commission des études (CÉ) a recommandé l’adoption du Programme de développement professionnel du personnel enseignant. Conformément aux vœux de l’Assemblée générale du SPCFXG, l’idée que la CÉ doive être consultée en cas de révision du programme a été ajoutée au point 7 de celui-ci. Par contre, le second ajout souhaité par l’Assemblée – que, pour élaborer les outils utilisés dans le cadre du bilan professionnel, le Service de soutien à l’enseignement et à l’apprentissage (SSEA) soit accompagné d’un comité composé, entre autres, de professeurs – n’a pas été intégré au programme. Cette mesure a plutôt fait l’objet d’une entente en comité des relations du travail (CRT) le 4 mars dernier. Voici quelques précisions à cet égard.

Suite à l’assemblée du 14 février, nous avons effectué des représentations auprès de la directrice des études pour faire valoir les ajouts que l’Assemblée générale souhaitait que l’on fasse au texte du programme. N’étant pas opposée à la mise sur pied du comité décrit ci-dessus mais n’étant pas d’accord pour que le programme lui-même en prévoie la formation, la directrice des études a répondu à cette demande en proposant que la formation de ce comité fasse plutôt l’objet d’une entente en CRT. Bien que les raisons avancées par la directrice des études pour justifier sa position n’aient pas emporté notre conviction, nous avons accepté sa proposition : le programme qui sera adopté ne prévoira donc pas la formation de ce comité, mais un tel comité sera néanmoins formé en vertu de l’entente que nous avons conclue en CRT. Dans le cas présent, nous avons jugé que le moyen de parvenir au résultat souhaité importait peu, pourvu qu’on parvienne au résultat : la formation d’un comité où les professeurs auront leur mot à dire dans l’élaboration des outils du bilan professionnel. Nous avons aussi pris en considération le fait qu’une entente convenue en CRT a un caractère plus contraignant, pour le Collège, qu’un programme qu’il est libre d’appliquer ou non, de sorte que l’atteinte du résultat souhaité ne s’en trouve ainsi que plus assurée.

Maintenant que le programme a été approuvé par la CÉ, il reste à être adopté par le Comité de direction. L’élaboration des outils du bilan professionnel devrait suivre sous peu et le programme devrait être expérimenté l’automne prochain.

Articles précédents sur le même sujet :
« Programme de développement professionnel : résultats de la consultation » (15 février 2013) ;
« Programme de développement professionnel : vers une entente ? » (25 janvier 2013) ;
« De l’évaluation au développement professionnel » (25 mai 2012) ;
« Évaluation formative : c’est parti ! (enfin ?) »L’i papier, vol. 2, n° 3, p. 9-12 (7 février 2011).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.