Archives

Processus de sélection à la direction générale: Réaction de l'exécutif syndical

Diverses informations amènent l’exécutif syndical à entretenir certaines inquiétudes par rapport au choix de la candidature de Madame Denise Trudeau pour combler le poste à la direction générale.

Depuis 2005, Mme Trudeau occupe le poste de directrice des études au Collège Édouard-Montpetit. Or, sur le plancher de la FNEEQ (qui représente les professeurs de 46 cégeps de la province), deux administrations sont particulièrement reconnues pour les relations de travail difficiles qu’elles entretiennent avec leurs professeurs : la nôtre et celle du Collège Édouard-Montpetit. Tout comme ici, le climat de travail s’y est dégradé de manière importante au cours des dernières années. Tout comme ici, l’un des dossiers qui suscitent beaucoup de controverse est celui de l’évaluation de l’enseignement, dossier dans lequel Mme Trudeau a joué un rôle de premier plan à titre de responsable de l’élaboration et de l’implantation du programme d’évaluation formative des enseignements ; notons que, là aussi, c’est le CIREPE qui en assure l’application pour les professeur-e-s permanent-e-s.

Par ailleurs, en décembre 2009, le renouvellement de mandat de Mme Trudeau à la direction des études du Collège Édouard-Montpetit ne s’est pas fait sans difficultés. La Commission des études s’est d’abord prononcée de manière défavorable, suite à quoi le Conseil d’administration a tout de même renouvelé le mandat de Mme Trudeau, mais pour une durée de quatre ans au lieu de cinq, le tout accompagné de directives plus strictes quant à la manière de réaliser ce mandat. Or, trois de ces directives sont des incitations claires à œuvrer à l’amélioration d’un climat de travail détérioré :

6. Démontrer plus d’empathie, d’ouverture et d’écoute dans ses rapports avec les personnes et les groupes, et ce, dans le respect des opinions diverses.

7. Dans la réalisation de son mandat, rassembler et rallier la communauté, plus particulièrement les enseignants et leurs instances.

8. Contribuer au maintien d’un climat de travail harmonieux basé sur la confiance et la collaboration.

(Extrait du procès-verbal de l’assemblée extraordinaire du 8 décembre 2009 du
Conseil d’administration du Collège Édouard-Montpetit – Document  public.)

Voilà quelques-uns des éléments qui amènent l’exécutif syndical à accueillir la candidature de Mme Trudeau avec une certaine prudence, surtout quand on prend en compte le fait que, selon les résultats de la consultation menée en octobre auprès des professeurs, la restauration du climat de travail devrait être la priorité numéro un de la prochaine direction générale.

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.