Archives

Suites de l'assemblée générale du 16 mars 2010

Bonjour à toutes et à tous,

L'Assemblée générale du 16 mars 2010 a décidé, en vertu de l'article 5.3 de la Politique d'évaluation du personnel enseignant de l'enseignement régulier, de réitérer sa demande de suspension, en précisant que celle-ci devrait être immédiate, du processus d'évaluation.

5.3 Mesures applicables à certaines situations particulières

• D'autres circonstances exceptionnelles pourraient donner lieu à une exemption pour une période donnée. De telles circonstances devront être présentées au directeur de ressources humaines qui en fera l'évaluation et prendra la décision approprié.

Différentes positions d'une dizaine de départements dans le dossier de l'évaluation ajoutent sans équivoque au caractère exceptionnel de la présente situation. Vous trouverez le libellé de ces décisions départementales dans le même envoi. Il nous semblerait intéressant que les assemblées départementales en examinent le contenu. Tout comme elles pourraient explorer les deux pistes suivantes d'action liées à la Politique d'évaluation du personnel enseignant de l'enseignement régulier :

6.2 Responsabilités du département (extrait)

• adopter ou approuver les modalités d'évaluation qui seront appliquées à chaque personne évaluée;

Les départements pourraient indiquer que, n'approuvant plus les «modalités d'évaluation», ils réitèrent leur demande de soustraire leurs membres au processus.

6.5 Responsabilités du Service des ressources humaines (extrait)

intervenir, à la demande de la personne évaluée, du département ou du directeur du CIREPE, quand l'une ou plusieurs de ces parties estiment que le processus d'évaluation se fait dans des conditions qui ne garantissent pas le respect des principes retenus ou que les modalités de participation prévues à la Politique ne sont pas appliquées. Ses recommandations sont exécutoires.

Les départements pourraient affirmer que compte tenu des informations obtenues ces derniers mois, ils estiment que le processus peut ne pas respecter les principes et les objectifs de la politique et, en conséquence, demander que la direction des ressources humaines soustraient leurs professeurs au processus d'évaluation.

Par ailleurs, les membres ont tenu à réactualiser l'ensemble de leurs positions du mois de décembre dernier puisque la Direction semble les considérer caduques depuis qu'ils ont présenté en Commission des études ce qu'ils qualifient maintenant de contre-proposition et qui précise simplement qu'ils envisageront mettre dans leur plan de travail de l'an prochain un point révision de la politique. Les membres ont donc aussi adopté la proposition suivante.

Il est proposé que l'Assemblée générale du Syndicat des professeur-e-s mandate ses représentants pour former, d'ici le 1er avril, un comité conjoint CÉ-CRT dont le mandat sera de superviser l'élaboration d'un nouveau processus d'évaluation de l'enseignement et que ce processus respecte, notamment et entre autres, les paramètres suivants :

• Qu'on revoie la politique de fond en comble afin d'éliminer toute ambiguïté quant à son caractère strictement formatif;

• Que la mise au point de chacune des composantes du processus d'évaluation soit effectuée en collaboration entre le comité et des experts externes reconnus par leur milieu et par les professeur-e-s;

• Que chacune de ces composantes soit approuvée par les professeur-e-s;

• Que la Direction du collège convienne de modalités effectives de soutien dans une perspective formative;

• Qu'il devienne un moyen crédible d'amélioration de la relation pédagogique et de valorisation des professeur-e-s.

L'exécutif ayant convenu d'une rencontre avec la direction ce lundi matin, 22 mars, ces propositions leur ont été présentées et expliquées. Au terme de la présentation, aucune volonté de dialogue n'a été manifestée : le directeur général a simplement souhaité une bonne journée aux membres de l'exécutif syndical et a quitté avec la directrice des études. Le directeur des ressources humaines a quant à lui pris le temps de donner une poignée de main avant de quitter la réunion.

Positions départementales - Évaluation

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.