Archives

63e congrès de la CSN : les faits saillants

Du 15 au 20 mai derniers avait lieu à Montréal le 63e congrès de la CSN, auquel ont participé plus de 2500 personnes, dont vos représentants de l’exécutif du SPCFXG. Pour les délégués issus comme nous du monde de l’éducation, le principal moment fort de ce congrès a sans doute été l’adoption, après discussion en atelier et en plénière, de la 2e proposition du comité exécutif à l’effet de revendiquer du gouvernement qu’il fasse de l’éducation publique une véritable priorité nationale. Ce moment fut d’autant plus « fort » que cette proposition a sans doute été la plus débattue du congrès. Non pas que certains s’y opposaient, au contraire ! Les débats ont plutôt permis de bonifier considérablement la proposition initiale.

Un autre moment fort du congrès fut l’allocution prononcée par Stéphanie Bloomingdale, secrétaire-trésorière de l’AFL-CIO Wisconsin, organisation qui représente les employés de l’État du Wisconsin, lesquels, comme on le sait, font face à un gouvernement qui, le 9 mars dernier, leur a retiré le droit de négocier leurs conditions de travail. La CSN a été la première organisation ouvrière à l’extérieur des États-Unis à signifier son appui à la lutte des employés de l’État du Wisconsin (voir le communiqué publié par la CSN le 11 mars dernier).

Un troisième moment fort du congrès fut l’adoption d’une proposition à l’effet « que la CSN développe un plan de mobilisation et d’action incluant la possibilité de tenir une grève générale et sociale avec nos alliés et visant à protester contre les mesures rétrogrades du gouvernement (incluses dans les derniers budgets de mars 2010 et mars 2011) adoptées à l’Assemblée nationale ». On peut parler de moment fort dans la mesure où cette proposition a été amenée par de « simples » délégués, a été adoptée en atelier, ramenée en plénière puis adoptée dans l’enthousiasme par le Congrès, montrant par là que la CSN demeure, malgré les limites inhérentes à toute « grosse machine », une organisation hautement démocratique.

Signalons enfin que ce congrès a officialisé d’importants changements à la tête de la CSN. Avec le départ de Claudette Carbonneau, Roger Valois et Lise Poulin, qui siégeaient au comité exécutif depuis de nombreuses années, trois postes étaient à combler en plus de la 1ère vice-présidence, laissée vacante par Louis Roy, qui avait annoncé son intention de briguer la présidence. Ainsi, le nouveau comité exécutif de la CSN est maintenant composé de Louis Roy (président), Jean Lortie (secrétaire général), Pierre Patry (trésorier), Jacques Létourneau (1er vice-président), Jean Lacharité (2e vice-président) et Denise Boucher (3e vice-présidente).

Articles précédents sur le même sujet :
« L’exécutif du SPCFXG participera au 63e congrès de la CSN » (13 mai 2011) ;
« Lancement du Cahier des propositions du prochain congrès de la CSN » (15 avril 2011) ;
« La proposition 2 du prochain congrès de la CSN portera sur l’éducation » (8 avril 2011).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.