Archives

Négo 2015 : Dépôt patronal du 6 novembre (table centrale)

Vendredi dernier, le Conseil du trésor déposait de nouvelles offres auprès des représentants du Front commun à la table centrale. En voici les principaux éléments :

 

Salaires :

- Le Conseil du trésor maintient son offre d’augmentations paramétriques de 3 % sur cinq ans, mais la ventile maintenant de la façon suivante : 0 %, 1 %, 1 %, 1 %, 0 %. Dans son dépôt initial (15 décembre 2014), elles se ventilaient de la façon suivante : 0 %, 0 %, 1 %, 1 %, 1 %.

- Le Conseil du trésor accepte maintenant que les augmentations paramétriques s’appliquent à la même date (1er avril) pour tous les employés de l’État. Dans son dépôt initial, le Conseil du trésor maintenait une date distincte (le 1er juin) pour les professeurs de cégep.

- Le Conseil du trésor propose de revoir la structure salariale des employés de l’État de façon à en éliminer les incohérences. Pour ce faire, il souhaite réduire le nombre d’échelles salariales (qui passeraient de 165 à 28) et majorer la structure salariale théorique des employés de l’État de 2,5 %. Ces modifications seraient applicables le 2 avril 2019. Ce réaménagement aurait pour effet d’entraîner des augmentations salariales différenciées selon la catégorie d’emploi dont on fait partie et l’échelon salarial où l’on se trouve. Concrètement, la plupart des employés de l’État toucheraient une augmentation salariale de l’ordre de 0 à 2,5 % en raison de ce réaménagement.

 

Régime de retraite :

- Le Conseil du trésor maintient sa volonté de faire passer la réduction actuarielle applicable pour les départs à la retraite anticipés de 4,0 à 7,2 % par année.

- Le Conseil du trésor maintient sa volonté de faire passer l’âge de la retraite sans pénalité de 60 à 62 ans pour ceux qui n’ont pas atteint 35 années de service créditées, mais il propose d’implanter cette mesure en deux temps : l’admissibilité à une retraite sans pénalité passerait à 61 ans le 1er juillet 2017, et à 62 ans le 1er juillet 2019. Dans son dépôt initial, le Conseil du trésor proposait d’implanter la nouvelle mesure d’un seul coup, le 1er janvier 2017.

- Le Conseil du trésor revient sur sa volonté de calculer la rente de retraite sur la base des huit meilleures années de salaire. Il propose maintenant de s’en tenir au statu quo en calculant la rente sur la base des cinq meilleures années de salaire.

 

CONSIDÉRANT que les augmentations salariales proposées par le Conseil du trésor sont encore largement en-deçà de l’augmentation prévisible du coût de la vie au cours des prochaines années, sans compter le rattrapage à combler en cette matière ;

CONSIDÉRANT qu’en matière de régime de retraite, le Conseil du trésor demande toujours de consentir à des reculs très importants alors que le Front commun demande le maintien du statu quo ;

CONSIDÉRANT que les parties patronales sectorielles n’ont toujours pas renoncé à leurs demandes de reculs en matière de précarité et de sécurité d’emploi ;

CONSIDÉRANT qu’aucune perspective de gain ne s’est encore formellement concrétisée au niveau sectoriel ;

Le Front commun a décidé de poursuivre la grève rotative selon le calendrier déjà établi.

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.