Archives

Quelques échos du Conseil fédéral de la FNEEQ des 13, 14 et 15 décembre 2010

La première réunion du Conseil fédéral de la FNEEQ pour l’année 2010-2011 se tenait les 13, 14 et 15 décembre derniers à Montréal. Le Conseil fédéral est l’instance qui regroupe tous les syndicats affiliés à la FNEEQ, c’est-à-dire aussi bien ceux des cégeps et des universités que ceux des établissements privés, et qui adopte, entre autres choses, les positions sociales et politiques de la FNEEQ. Afin de contribuer à l’élaboration de ces positions sociales et politiques, la FNEEQ a l’habitude d’inviter des acteurs de la société civile à venir présenter leurs idées, revendications et actions aux délégués du Conseil fédéral.

Cette fois-ci, les délégués ont eu l’occasion d’assister à une brillante conférence sur le développement économique du Québec présentée par M. Robert Laplante, directeur de l’IREC (Institut de recherche en économie contemporaine – www.irec.net). Il s’est notamment attaqué au discours du déclin véhiculé par divers mouvements de droite en démolissant les mythes du déclin démographique catastrophique ou des mauvais résultats scolaires, entre autres. Il rappelait certaines évidences : les perspectives démographiques qui entrevoient un creux dans le bas de la pyramide sont vraies pour l’ensemble de l’Occident ; elles reposent sur des projections qui doivent déjà être révisées au Québec en raison des mesures sociales qui favorisent les jeunes parents (RQAP et CPE à 7$) ; quand on considère les coûts liés à la mise en place et au suivi de la perception des frais de scolarité ainsi que ceux liés à l’octroi et au suivi des prêts et bourses, le modèle administratif le plus économique est la gratuité scolaire totale ; etc.

Nous avons même appris ce qu’aucun média n’a rapporté à propos des résultats québécois à la dernière enquête PISA : alors qu’on nous a claironné que le Québec avait régressé en terme de positions partout sauf en maths, on a oublié de nous dire que l’enquête considère maintenant deux fois plus de pays qu’auparavant… Autrement dit, en termes relatifs, le Québec demeure au même rang qu’auparavant ou bien a progressé : premier des états francophones, un des premiers d’Amérique et parmi les premiers de l’OCDE.

Une de ses conclusions était rafraîchissante pour nous et apportait de l’eau au moulin du Manifeste pour faire de l’instruction publique une priorité nationale : « Le Québec est condamné à devenir studieux.»

Outre la conférence de M. Laplante, les délégués ont pu assister, entre autres, à la présentation d’une brochure intitulée « Finances publiques : d’autres choix sont possibles » produite par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, dont la FNEEQ fait partie. Cette brochure, très instructive et fort bien documentée, propose 17 alternatives fiscales qui pourraient être mises en place pour assurer un meilleur financement des services publics sans passer par la tarification et la privatisation, l’objectif étant de renflouer les coffres de l’État tout en luttant contre les inégalités. Cette brochure est disponible sur le site de la Coalition : www.nonauxhausses.org/wp-content/uploads/Alternatives-version-8x113.pdf.

Par ailleurs, le Conseil fédéral a donné son appui à la démarche du Mouvement Démocratie Nouvelle (MDN – www.democratie-nouvelle.qc.ca), qui travaille actuellement à l’élaboration d’une proposition de réforme du mode de scrutin au Québec. S’étant longtemps contenté de faire pression pour une réforme du mode de scrutin sans pour autant proposer un modèle de scrutin en particulier, le MDN a récemment changé d’approche et travaille maintenant à l’élaboration d’une proposition de mode de scrutin mixte compensatoire qui serait susceptible de susciter un large consensus. Le MDN entend bientôt présenter cette proposition au gouvernement et compte militer activement pour qu’elle devienne réalité d’ici aux prochaines élections générales.

Enfin, le Conseil fédéral a également adopté la déclaration de la IXe conférence de la Coalition trinationale (Canada, États-Unis, Mexique) pour la défense de l’éducation publique, qui a eu lieu du 7 au 9 mai 2010 à l’UQÀM. Vous pouvez consulter le texte de la déclaration à l’adresse suivante : www.trinationalcoalition.org/docs/projet-declation-trinationale-francais.DOC.

 

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.