Archives

Négo 2015 : Une grosse semaine de mobilisation pour l'éducation

À la surprise générale, ce qu’on n’attendait plus est en train de se produire : l’éducation occupe l’avant-scène dans la présente ronde de négociation du secteur public. Il s’agit là, au moins en partie, d’une conséquence de la mobilisation des différents acteurs de l’éducation : enseignant-e-s, personnel non enseignant, mais aussi parents et étudiant-e-s. La dernière semaine a d’ailleurs été riche en actions sur le front de l’éducation. En voici une compilation non exhaustive.

30 septembre : première journée de grève de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), qui réunit environ 34 000 enseignant-e-s du primaire et du secondaire, principalement dans la grande région de Montréal. Des milliers de personnes ont manifesté dans les rues de Montréal sur l’heure du midi, pas seulement des enseignant-e-s, mais aussi des étudiant-e-s, des parents, etc.

30 septembre : sur l’heure du midi, manifestation des délégué-e-s de l’Alliance des syndicats des professeures et professeurs de cégep (ASPPC) dans le hall de l’immeuble où se trouvent les bureaux du Comité patronal de négociation des collèges (CPNC), à Montréal. Grand tintamarre pour dénoncer les dernières offres patronales (22 septembre).

1er octobre : pour la quatrième fois, dans le cadre du mouvement « Je protège mon école publique », des parents ont formé des chaînes humaines autour d’environ 350 écoles publiques du Québec pour protester contre les compressions budgétaires en éducation et leur impact sur les services aux élèves. Le mouvement s’étend maintenant largement au-delà de la région de Montréal.

3 octobre : 150 000 personnes ont participé à la grande manifestation nationale du Front commun, à Montréal. Près de 400 autobus ont été nolisés pour y amener les manifestants de l’extérieur de Montréal. Très forte présence des enseignant-e-s du primaire et du secondaire affiliés à la CSQ, ainsi que des professeur-e-s de cégep de la FNEEQ-CSN et de la FEC-CSQ (photo ci-dessous : une partie de la délégation du Cégep Garneau).

5 octobre : à l’occasion de la Journée mondiale des enseignant-e-s, les professeur-e-s de cégep ont érigé des piquets de grève symboliques devant leurs établissements avant le début des cours. Au Cégep Garneau, environ 125 professeur-e-s ont participé à l’action (photo ci-dessus : l’équipe de piquetage du pavillon G).

5 octobre : en début de soirée, à l’appel de la section régionale de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), près de 1 000 personnes ont manifesté devant le Parlement, à Québec, en appui aux revendications des enseignant-e-s de tous les ordres d’enseignement.

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.