Archives

Nouvelle convention collective : conclusion du « clause à clause »

Dans l’Info-Négo du 21 mars, que vous avez tous reçu plus tôt cette semaine, la FNEEQ annonçait la signature de la nouvelle convention collective d’ici la fin du mois de mars et l’engagement ferme de la présidente du Conseil du trésor à l’effet de trouver rapidement une solution au moins partielle au problème de distorsion à notre échelle salariale.

La signature de la nouvelle convention collective est le résultat du déblocage récent du « clause à clause », lequel a été rendu possible par une vaste opération de mobilisation lancée par le Regroupement cégep de la FNEEQ lors de sa réunion des 17 et 18 février derniers. Quant au problème de distorsion à notre échelle salariale, il ne s’agit pas d’un problème nouveau : en fait, il s’agit d’un problème qui s’accentue constamment depuis 2002, mais qui a été aggravé encore davantage par la récente opération de maintien de l’équité salariale. Cette distorsion touche les échelons 18, 19 et 20 de notre échelle salariale et a pour effet d’amenuiser la reconnaissance des diplômes de maîtrise et de doctorat. Pour bien comprendre la nature du problème et la solution recherchée, vous êtes invités à consulter le document suivant, produit par la FNEEQ en février dernier : Distorsion de la structure salariale des enseignantes et des enseignants de cégep. À la p. 2, on donne une bonne idée d’ensemble de la problématique.

Articles précédents sur le même sujet :
-    « Non, la négociation n’est pas terminée ! » (11 février 2011) ;
-    « Toujours pas de convention collective signée » (25 février 2011) ;
-    « Déblocage au “clause à clause” ? » (4 mars 2011) ;
-    « Entente de principe, prise deux » (11 mars 2011).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.