Archives

La recherche au collégial : les positions de la FNEEQ

En janvier dernier, la FNEEQ participait à la rencontre thématique sur la recherche organisée en préparation au Sommet sur l’enseignement supérieur. La FNEEQ a pu y faire connaître ses positions concernant la recherche dans les établissements d’enseignement supérieur. Une partie importante du document préparé pour l’occasion (accessible ici) était consacrée à la recherche au collégial. Dans le contexte où notre cégep en est à revoir sa politique de la recherche, il apparaît pertinent de vous présenter ici un résumé des positions de la FNEEQ au sujet de la recherche au collégial.

D’abord, la FNEEQ affirme clairement avoir un préjugé favorable au développement de la recherche au collégial, notamment parce qu’il s’agit d’une bonne façon de raffermir l’appartenance du réseau collégial à l’enseignement supérieur et de valoriser les compétences des professeurs de cégep, dont 40 % détiennent un diplôme de cycle supérieur (en 2010-2011, 6413 détenteurs de maîtrise et 1369 détenteurs de doctorat). De plus, la recherche est l’une des voies par lesquelles les cégeps peuvent contribuer au développement régional, notamment comme ils le font déjà par l’intermédiaire des centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT), mais aussi comme pôles de développement culturel et social.

Quant à ses modalités concrètes, la FNEEQ tient à ce que le développement de la recherche au collégial ne se fasse pas au détriment de la mission d’enseignement des cégeps : c’est ainsi que la FNEEQ s’opposerait, par exemple, à ce que l’enveloppe budgétaire consacrée à l’enseignement soit amputée au profit du financement de la recherche. Par contre, la FNEEQ accueillerait d’un bon œil le retour de la « banque des 150 ETC » qui était prévue à la convention collective aux fins de la recherche mais qui fut presque complètement abolie à la fin des années 1990 dans le contexte de l’atteinte du déficit zéro. Plus largement, la FNEEQ souhaite que le développement de la recherche s’effectue dans le respect des conditions de travail des professeurs, avec une réelle volonté d’harmoniser les subventions et les libérations avec les dispositions de la convention collective.

Enfin, la FNEEQ souhaite que tous les types de recherche soient reconnus et valorisés. S’il est acquis que les cégeps sont un lieu propice aux activités de recherche appliquée (via les CCTT) ou à caractère pédagogique (généralement financées via le programme PAREA), la place de la recherche disciplinaire à caractère plus fondamental reste à conquérir. Un meilleur équilibre entre ces trois types de recherche permettrait d’éviter que la recherche collégiale ne soit réduite à l’innovation et qu’on ne vive, à plus petite échelle, certaines des dérives marchandes observées dans le monde de la recherche universitaire.

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.