Archives

Structure salariale : pause dans les moyens de pression

Vendredi dernier, les délégués du Regroupement cégep de la FNEEQ ont convenu de suspendre les moyens de pression afin d’envoyer un signal positif au président du Conseil du trésor en réponse aux récents engagements qu’il a pris concernant notre structure salariale. En effet, dans un article du Soleil du 14 janvier, Stéphane Bédard affirmait ceci : « À ce moment-ci, on est prêt à reconnaître le classement qu’ils ont, les avantages qu’ils ont au niveau de la maîtrise et du doctorat et même à regarder à ce qu’ils soient ajustés [...]. » Un peu plus tard, le jour même, le président du Conseil du trésor confirmait ces engagements auprès du porte-parole de notre équipe de négociation en indiquant 1° être prêt à poursuivre les travaux à la table des relativités salariales en se plaçant au statu quo (rangement 22) sans demande de contrepartie de notre part et 2° ne pas être fermé à poursuivre les discussions concernant les échelons de maîtrise et de doctorat. Selon nos représentants de la FNEEQ et de la CSN, une pause dans les moyens de pression est de mise, à ce moment-ci, pour permettre aux discussions de se poursuivre.

Un nouvel état des lieux sera fait dès la fin de la présente semaine, les délégués du Regroupement cégep se réunissant à nouveau les 30 et 31 janvier. La coordination du Regroupement cégep a le mandat de présenter, lors de cette réunion, un nouveau plan de mobilisation prévoyant des moyens d’action lourds à mettre en œuvre advenant qu’il y ait recul ou blocage de la part du Conseil du trésor dans les discussions concernant notre structure salariale.

L’Assemblée générale du SPCFXG, quant à elle, s’est déjà prononcée, jeudi dernier, en faveur de trois moyens d’action lourds à mettre en œuvre advenant qu’il y ait recul ou blocage de la part du Conseil du trésor : suspension de la participation des professeurs aux activités collectives inhérentes à l’enseignement supérieur, demande de réaménagement de disponibilité collectif pour la tenue d’une journée d’étude, déclenchement du processus de consultation préalable à la tenue d’une journée de grève illégale. La mise en œuvre de ces trois actions est conditionnelle à un mot d’ordre de la FNEEQ.

Revue de presse :
« Salaires dans les cégeps : les professeurs suspendent leurs moyens de pression » (Le Soleil, 24 janvier 2014).

Articles précédents sur le même sujet :
« … avance ? » (20 janvier 2014) ;
« Avance… recule… » (14 janvier 2014) ;
« Relativité salariale : la lutte devra s’intensifier » (20 décembre 2013) ;
« Relativité salariale : de retour à la table avec le Conseil du trésor » (9 décembre 2013) ;
« La relativité salariale en trois questions et trois réponses » (15 novembre 2013) ;
« Relativité salariale : le mépris continue » (25 octobre) ;
« Relativité salariale : les professeurs de cégep déclassés » (8 septembre 2013).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.