Archives

Structure salariale : l'opération « Dérangement 21 » est terminée, mais...

Les 30 et 31 janvier, les délégués du Regroupement cégep de la FNEEQ ont convenu de mettre fin à l’opération « Dérangement 21 » et de passer à une nouvelle phase du plan d’action relatif à notre structure salariale.

Rappelons que, le 14 janvier, le président du Conseil du trésor a pris deux engagements, d’abord annoncés dans les médias, puis confirmés auprès du porte-parole de notre équipe de négociation : celui de poursuivre les travaux à la table des relativités salariales en se plaçant au statu quo (rangement 22) sans demande de contrepartie de notre part et celui de poursuivre les discussions concernant les échelons de maîtrise et de doctorat. Le 24 janvier, en réponse à ces engagements, les délégués du Regroupement cégep convenaient de suspendre les moyens de pression pour permettre aux discussions de se poursuivre plus sereinement. Depuis, le président du Conseil du trésor n’est pas revenu sur ses engagements. Nos représentants de la FNEEQ ont même obtenu une rencontre politique avec le Conseil du trésor, rencontre qui devait avoir lieu le 4 février et lors de laquelle il devait être question de la suite des discussions relatives aux échelons de maîtrise et de doctorat (rapport à venir). Par ailleurs, une rencontre de la table des relativités salariales a été convoquée pour le 11 février, et la catégorie d’emploi des professeurs de cégep figure à l’ordre du jour. On s’attend à ce que le Conseil du trésor y dépose sa nouvelle évaluation de notre catégorie d’emploi, par laquelle il ramènerait sa position de base au rangement 22. Comme notre position de base se situe à 25 et que le Conseil du trésor n’exige plus que nous la ramenions à 23 pour accepter de se placer à 22, il redevient possible d’envisager qu’au terme des discussions, nous puissions nous entendre pour un rangement supérieur à 22. Tout dépendra de notre capacité à amener le Conseil du trésor à tenir compte de l’ensemble des tâches que nous accomplissons dans son évaluation de notre catégorie d’emploi. C’est dans ce contexte que les délégués du Regroupement cégep ont convenu que l’opération « Dérangement 21 » a atteint ses objectifs et qu’il convient de passer à une autre étape.

Le nouveau plan d’action adopté par le Regroupement cégep en est un qui vise avant tout à sécuriser les acquis de la mobilisation des derniers mois et à exercer une pression permettant de continuer à faire des avancées d’ici aux élections. Ce plan prévoit quelques actions à mettre en œuvre advenant qu’il y ait recul ou blocage de la part du Conseil du trésor dans les discussions relatives à notre structure salariale, dont une journée d’étude à tenir sous la forme d’un réaménagement de calendrier scolaire négocié avec le Collège et le déclenchement d’une consultation des assemblées générales en vue d’une journée de grève. Le 23 janvier dernier, l’Assemblée générale du SPCFXG s’était déjà prononcée en faveur de ces deux moyens d’action à condition qu’ils soient exercés à l’échelle nationale.

Articles précédents sur le même sujet :
« Structure salariale : pause dans les moyens de pression » (27 janvier 2014) ;
« … avance ? » (20 janvier 2014) ;
« Avance… recule… » (14 janvier 2014) ;
« Relativité salariale : la lutte devra s’intensifier » (20 décembre 2013) ;
« Relativité salariale : de retour à la table avec le Conseil du trésor » (9 décembre 2013) ;
« La relativité salariale en trois questions et trois réponses » (15 novembre 2013) ;
« Relativité salariale : le mépris continue » (25 octobre) ;
« Relativité salariale : les professeurs de cégep déclassés » (8 septembre 2013).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.