Archives

Relativité salariale : le mépris continue

Les travaux de relativité salariale avec le Conseil du trésor font de nouveau face à une impasse.

Après nous avoir déclassé du rangement 22 au rangement 21, le Conseil du trésor nous propose maintenant un marché de dupes : il nous demande d’accepter le statu quo en ce qui a trait à notre rangement salarial (22) en échange de l’ouverture d’une table distincte pour discuter de la valorisation des diplômes de maîtrise et de doctorat.

Or, accepter de demeurer au rangement 22, ce serait renoncer à ce que notre structure salariale soit indépendante de celle des enseignants des commissions scolaires (qui sont rangés à 22) et, du même coup, renoncer à une véritable évaluation de notre catégorie d’emploi qui prendrait en compte toutes les dimensions de notre tâche, dont celles qui sont spécifiques à l’enseignement supérieur. Certes, en échange, le Conseil du trésor consentirait à discuter du rétablissement éventuel des écarts interéchelons convenus en 2002 pour les échelons réservés aux détenteurs de maîtrise et de doctorat, mais sans garantie de résultat. En somme, le Conseil du trésor nous demande de renoncer à un gain majeur qui bénéficierait à l’ensemble des professeurs de cégep en échange d’un gain mineur et seulement potentiel – c’est-à-dire non-assuré – pour 40 % des professeurs de cégep.

Face à cette situation, les délégués au Regroupement cégep de la FNEEQ ont résolu, les 17 et 18 octobre derniers, d’inviter les syndicats affiliés à intensifier les moyens de pression.

Afin de lancer cette nouvelle étape du plan d’action « Dérangement 21 », nous vous invitons à venir rencontrer le Conseil d’administration ce lundi 28 octobre à 18h30. Nous demanderons au CA et à la direction du Collège de faire pression sur le Conseil du trésor avec l’appui de la Fédération des cégeps afin que notre profession cesse d’être ainsi dévalorisée. Rendez-vous à 18h00 au local syndical (F-1770), d’où nous partirons en délégation.

Lors de l’assemblée générale du 31 octobre, nous conviendrons des moyens de pression à mettre en œuvre pour la suite des choses. Conformément au plan d’action adopté le 12 septembre dernier, nous devrons notamment examiner la possibilité de suspendre notre participation à certaines activités collectives non reconnues par le Conseil du trésor comme faisant partie intégrante de notre tâche (par ex. : les réunions départementales, les réunions de comités départementaux, les réunions de comités de programme, les évaluations de programme, les réunions de certains comités institutionnels, etc.).

Articles précédents sur le même sujet :
« Relativité salariale : un nouvel interlocuteur appelé à la table » (27 septembre 2013) ;
« Relativité salariale : action ! » (13 septembre 2013) ;
« Relativité salariale : les professeurs de cégep déclassés » (8 septembre 2013).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.