Archives

Relativité salariale : la lutte devra s'intensifier

La rencontre du 13 décembre entre nos représentants de la FNEEQ et de la CSN et ceux du Conseil du trésor n’a pas permis d’obtenir satisfaction dans le dossier de la relativité salariale.

Lors de la rencontre précédente, le 4 décembre, nos représentants avaient rappelé nos conditions pour cesser les moyens de pression : 1° obtenir des garanties quant au maintien de la reconnaissance des diplômes de maîtrise et de doctorat et au rehaussement des écarts interéchelons 17-18, 18-19 et 19-20 ; 2° obtenir la garantie que les travaux de relativité salariale se poursuivront sur la base des éléments reconnus dans le rapport paritaire Enseigner au collégial… portrait de la profession. Les propos alors tenus par les représentants du Conseil du trésor permettaient de croire que, le 13 décembre, ils allaient nous faire une proposition allant dans le sens de nos demandes, d’autant plus qu’ils avaient invité nos représentants à se rendre disponibles pour un blitz de négociation dans la nuit du 13 au 14 décembre. Or, le 13 décembre, le Conseil du trésor ne s’est dit prêt qu’à nous donner la « garantie que la reconnaissance des diplômes de maîtrise et de doctorat aux fins de rémunération ne sera pas moindre que ce qu’elle est actuellement », sans nous donner de garantie quant à la reconnaissance de l’ensemble des tâches que nous accomplissons dans son évaluation de notre catégorie d’emploi. Autrement dit, le Conseil du trésor maintient son évaluation au rangement 21 avec une reconnaissance des diplômes de maîtrise et de doctorat qui permettrait à peine aux détenteurs de doctorat d’atteindre une rémunération équivalente à celle de l’actuel échelon 17. De toute évidence, les mandats des représentants du Conseil du trésor ont changé entre le 4 et le 13 décembre.

En réponse à la non-proposition du Conseil du trésor, nos représentants ont annoncé qu’une réunion extraordinaire du Regroupement cégep aurait lieu le 10 janvier pour déterminer la suite des choses. Après un long caucus, les représentants du Conseil ont demandé une rencontre le 6 janvier, demande à laquelle nos représentants ont acquiescé.

Que penser de tout cela ? Au départ, on pouvait croire que la position du Conseil du trésor à l’égard de notre catégorie d’emploi était le fruit d’une erreur ou de l’ignorance de quelques fonctionnaires déconnectés de la réalité de l’enseignement collégial. Or, les derniers développements laissent plutôt croire à une stratégie délibérée et décidée en haut lieu. Comme il est maintenant clair qu’on ne nous fera pas de cadeaux, il faudra être prêts à poser les gestes nécessaires pour se faire respecter.

Le 10 janvier, le Regroupement cégep de la FNEEQ se réunira pour adopter un plan d’action dit « de troisième phase ». À moins d’un revirement de situation, ce plan d’action devrait prévoir des moyens de pression plus lourds considérant que ceux qui ont été mis en place jusqu’ici n’ont pas permis d’obtenir satisfaction. Nous convoquerons une assemblée générale le 16 janvier pour adopter une version locale de ce plan d’action. La suspension de la participation des professeurs aux activités collectives non reconnues par le Conseil du trésor pour une durée illimitée est l’une des options envisagées.

D’ici là, nous vous invitons à bien vous reposer afin d’être au rendez-vous en janvier pour une lutte qui s’annonce ardue. Pour notre part, nous serons au rendez-vous.

Articles précédents sur le même sujet :
« Relativité salariale : de retour à la table avec le Conseil du trésor » (9 décembre 2013) ;
« La relativité salariale en trois questions et trois réponses » (15 novembre 2013) ;
« Relativité salariale : le mépris continue » (25 octobre) ;
« Relativité salariale : les professeurs de cégep déclassés » (8 septembre 2013).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.