Archives

Retour sur le 30e congrès de la FNEEQ

Le 30e congrès de la FNEEQ s’est tenu à Granby du 29 mai au 1er juin derniers. Le congrès, qui a lieu aux trois ans, est le moment prévu, entre autres, pour l’élection des membres du comité exécutif. Deux membres de l’exécutif précédent ont été réélus : Caroline Senneville, qui occupait le poste de secrétaire-trésorière, a été élue à la présidence, succédant ainsi à Jean Trudelle, qui ne sollicitait pas de nouveau mandat, et Micheline Thibodeau a été réélue à la vice-présidence au regroupement cégep. Trois nouvelles personnes font leur entrée à l’exécutif : Sylvain Marois, issu du Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université Laval, a été élu à la vice-présidence au regroupement université ; Caroline Quesnel, issue du Syndicat de l’enseignement collégial du Collège Jean-De-Brébeuf, a été élue à la vice-présidence au regroupement privé. Enfin, Jean Murdock, issu du Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Jonquière, a été élu au poste de secrétaire-trésorier.

Cela dit, le congrès est aussi l’occasion de déterminer les grandes orientations de la fédération pour les trois prochaines années. Voici un bref aperçu de quelques-unes des orientations adoptées.

D’abord, le Congrès a réaffirmé sa position en faveur de la tenue d’états généraux sur l’avenir des universités, dans l’optique que ce forum puisse servir à réaffirmer le caractère public de l’université et ses missions fondamentales. En matière de reddition de comptes, le Congrès s’est positionné contre la rémunération au mérite et les approches basées sur l’obligation de résultats plutôt que sur l’obligation de moyens, mais en faveur d’une gouvernance plus collégiale des cégeps et des universités, qui permettrait aux membres de la communauté académique d’avoir davantage de contrôle sur leur propre milieu. Le Congrès s’est aussi positionné contre la création d’un ordre professionnel pour les enseignantes et enseignants du Québec, jugeant qu’une telle mesure, au lieu de valoriser la profession enseignante, risque plutôt de conduire à sa judiciarisation.

En matière d’action politique plus large, le Congrès a mandaté ses représentants pour qu’ils fassent en sorte que la FNEEQ, de concert avec la CSN et d’autres partenaires, travaille à la recherche et à la création d’un levier politique (par ex. : une coalition) qui, appuyé sur une base militante, serait destiné à promouvoir des propositions communes en matière d’éducation. L’objectif serait de faire que l’éducation devienne une réelle priorité pour la société québécoise, et non simplement une priorité sur papier ou dans le discours. Le Congrès a aussi donné son aval à la poursuite et au renforcement de l’implication de la FNEEQ dans la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, créée en janvier 2010 pour contrer la révolution tarifaire régressive initiée par le gouvernement libéral (taxe santé, hausse des frais de scolarité, dégel des tarifs d’électricité du bloc patrimonial, etc).

Enfin, dans la foulée de la résolution adoptée par le Congrès de la CSN en mai 2011 à l’effet d’inclure la possibilité d’une grève sociale dans un plan de mobilisation et d’action visant à contrer les mesures régressives mises en place par les gouvernements, le Congrès de la FNEEQ devait se pencher sur une proposition à l’effet de mener une première consultation dans ses syndicats sur les conditions à réunir pour en venir à utiliser la grève sociale comme moyen d’action. N’ayant pu être examinée par le Congrès faute de temps, cette proposition a été référée au Conseil fédéral, qui l’a examinée et adoptée le 7 août dernier. La consultation envisagée devrait donc être lancée dès cet automne.

Articles précédents sur le même sujet :
« 30e congrès de la FNEEQ » (25 mai 2012) ;
« L’exécutif de la FNEEQ en tournée précongrès » (9 septembre 2011) ;
« 63e congrès de la CSN : les propositions adoptées » (26 août 2011) ;
« 63e congrès de la CSN : les faits saillants » (3 juin 2011).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.