Archives

Une victoire importante pour le réseau collégial

Le 8 janvier dernier, le ministre de la Santé et des Service sociaux, Réjean Hébert, annonçait sa décision de ne pas rendre le baccalauréat obligatoire pour accéder à la profession d’infirmière, allant ainsi à l’encontre de la position de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ). Du même coup, conjointement avec le ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, il annonçait le maintien du DEC qualifiant en soins infirmiers et le démarrage d’une « analyse sectorielle prospective » destinée, entre autres, à « identifier les postes où une formation collégiale est suffisante et ceux où une formation universitaire est requise ». Sur la base de cette analyse, le gouvernement pourrait donc décider de réserver certains champs de pratique aux infirmières bachelières (par ex. : santé mentale, soins intensifs, etc.), mais les autres champs demeureraient accessibles aux infirmières techniciennes. Des ajustements à la formation des infirmières, tant au collégial qu’à l’université, pourraient aussi être apportés.

Cette annonce représente une victoire importante pour le réseau collégial. L’abolition du DEC qualifiant en soins infirmiers aurait représenté un dangereux précédent pour tous les programmes techniques du domaine de la santé et des services sociaux. De plus, même si le scénario souhaité par l’OIIQ prévoyait le maintien de la filière DEC-BAC, le réseau collégial aurait dû faire face à une diminution importante du nombre d’étudiantes en soins infirmiers : en effet, selon une étude de la Fédération des cégeps, une étudiante en soins infirmiers sur deux n’aurait pas choisi cette formation si la formation universitaire avait été requise. Cette diminution du nombre d’inscriptions aurait affaibli le réseau collégial, particulièrement en région, où la survie de plusieurs cégeps dépend de la vitalité du programme de soins infirmiers.

Cette victoire est au moins en partie le fruit des efforts de la FNEEQ et de ses syndicats affiliés, qui ont mené une intense campagne auprès des conseils d’administration des collèges, des députés et du gouvernement. Il convient d’ailleurs de souligner la contribution importante des professeures de soins infirmiers du Cégep Garneau à cette campagne. La FNEEQ avait aussi été invitée à présenter sa position et ses arguments auprès du Groupe de travail sur la formation de la relève infirmière et avait mis sur pied une large coalition pour le maintien du DEC qualifiant en soins infirmiers.

Revue de presse :
- Communiqué de presse du gouvernement : « Le ministre Hébert rend public le rapport du président du Groupe de travail sur la formation de la relève infirmière » (8 janvier 2014).
- Communiqué de presse de la FNEEQ-CSN : « Formation de la relève infirmière : La FNEEQ satisfaite des recommandations du président du Groupe de travail » (8 janvier 2014).
- Communiqué de presse de la Fédération des cégeps : « Les cégeps continueront de former des infirmières » (8 janvier 2014).
- Article du Devoir« Sciences infirmières : Québec dit non au baccalauréat obligatoire » (9 janvier 2014).
- Article de La Presse canadienne« Bac obligatoire pour les infirmières : la proposition est rejetée » (8 janvier 2014).

Articles précédents sur le même sujet :
« Une sortie médiatique réussie de nos profs en soins infirmiers » (15 novembre 2013) ;
« Rencontres avec des députés de la région au sujet de la formation en soins infirmiers » (11 octobre 2013) ;
« Création d’une coalition pour le maintien du DEC qualifiant en soins infirmiers » (13 septembre 2013) ;
« Groupe de travail sur la formation en soins infirmiers : travaux prolongés jusqu’en octobre » (7 juin 2013) ;
« Maintien du DEC comme porte d’entrée dans la profession infirmière : la lutte continue ! » (12 avril 2013) ;
« Une nouvelle menace : la dévalorisation de la formation technique » (10 février 2012) ;
« Remise en question du DEC comme porte d’entrée dans la profession infirmière » (28 octobre 2011).

Convention collective
Votre contrat de travail :
Manifeste
Le manifeste Faire de l'éducation publique la priorité nationale du Québec.
Administration du site

SPCFXG

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.